Big Fish and Begonia #Film

Une fois n’est pas coutume, je vous présente un film d’animation chinois ajouté au catalogue Netflix mi août. C’est mon premier film d’animation qui ne soit pas japonais ou coréen … et je l’ai trouvé vraiment réussi.

L’histoire : Chun est une sorte de divinité qui vit dans un monde relié au notre par la mer. Pour ses 16 ans elle est envoyée dans le monde humain sous la forme d’un dauphin pour un rituel de passage à la vie adulte. Elle ne doit surtout pas entrer en contact avec les humains, et c’est là que tout se gâte…

506791.jpg-c_215_290_x-o_logo-netflix-n.png_SE_5-f_png-q_x-xxyxx

Le dessin est vraiment très beau, tout comme les paysages. L’ost est aussi très très bonne, le générique de fin (ou plutôt les génériques de fin) m’ont donné la chair de poule. L’histoire m’a semblée parfois un peu « saccadée », avec des enchaînements un peu trop rapides entre séquences.

Il y a dans ce film d’animation un petit côté voyage de Chihiro, avec la présence de toutes sortes de monstres et divinités. Mais au niveau de la mélancolie, il m’a plutôt fait penser aux contes de Terremer.

Car si j’ai trouvé Big fish & begonia poétique, il est aussi nostalgique … et triste. Il y a de nombreuses réflexions autour de la conséquence de nos choix, mais aussi de la mort ; jusqu’où est-on prêt à aller par amour ?

Si je dois vous donner un conseil, c’est de bien rester pendant le générique de fin. Car celui-ci est coupé en deux, avec au milieu une dernière scène du film. Celle-ci m’a littéralement brisé le cœur, les larmes me viennent rien qu’en y pensant …

Film de Xuan Liang, sorti le 17 août 2018 sur Netflix. Durée : 1h45.

Publicités

Zenpop de juillet 2018 #Papeterie

Avec un peu de retard, voici la première des deux box Zenpop papeterie reçues pendant les vacances. A partir de celle de juillet, il y a un petit changement : il y a maintenant 10 objets au lieu de 12, mais pour la même valeur au total. Le thème de e mois était autour des personnages populaires au Japon.

Zp07 stylos

Dans la boîte il y avait trois stylos :

  • Un porte-mine Uni tout simple, (pas sur la photo).
  • Un Posca Glitter Pen ; je connais bien les Posca, stylo de bonne qualité avec lesquels on peut écrire presque partout. Celui-ci est violet à paillettes.
  • Un stylo Gudetama, mon personnage Sanrio préféré ! (rappelez-vous la boîte d’avril). Il y avait deux modèles différents, le mien est celui avec l’œuf cassé, sympa. Et hop, dans ma trousse !

Zp07 pap

Du côté de la papeterie :

  • Un clip chien très sympa, deux modèles avec chien noir et blanc ou jaune et blanc.
  • Une gomme Pompom-purin en forme de pain de mie toastée. Elle va de suite rejoindre la collection de gommes kawai.
  • Des petites notes. Il y avait plusieurs modèles : têtes de pandas, d’ours ou de filles. J’ai eu les fraises, sympa pour mes pages estivales.
  • Un rouleau de masking tape. Là encore plusieurs modèles différents : j’ai de nouveau eu des chatons (Korokoro-koronya) !
  • Un memo Rilakkuma trop mignon.
  • Un carnet de croquis Gudetama !

Pour terminer, il y avais aussi des autocollants Melon Kuma, un personnage que je ne trouve pas très joli… Du coup la feuille ira à mes enfants.

IMG_20180821_182442

Malgré tout je suis encore contente de ma boîte, il ne me reste plus qu’à ouvrir celle d’août !

The Guilty #Film

Cela fait bien longtemps que nous n’étions pas allés au cinéma, et ce film est celui qui me faisait le plus envie. Nous en avions entendu parler au moment du festival de Cannes, un thriller où l’action se passe … au téléphone. Voici le résumé :

Une femme, victime d’un kidnapping, contacte les urgences de la police. La ligne est coupée brutalement. Pour la retrouver, le policier qui a reçu l’appel ne peut compter que sur son intuition, son imagination et son téléphone. 

TG

Nous voyons jamais rien de l’enlèvement, ce qui ne veut pas dire que l’on ne voit rien à l’écran. Pendant la durée du film, nous suivons Asger, le policier, tenter de résoudre l’affaire à distance. Je ne peux pas en dire tellement plus au risque de donner trop d’indices sur l’histoire qui comporte plusieurs gros rebondissements. Mais le fait que l’on ne voit pas l’enlèvement fait partie intégrante du scénario, ce n’est pas simplement pour la mise en scène.

Le travail sur le son est particulièrement efficace, l’action se passe en temps réel ce qui donne une certaine tension.

Je l’ai vu en version originale, et malgré le fait que les dialogues soient en danois ça se suit très bien !

Film de Gustav Möller, sorti le 18 juillet 2018. Durée : 1h28.

Méthode 15.33 – Shanon Kirk #Livre

Les vacances me laissent de loisir de lire un peu plus. Et voici un livre tiré par hasard de la bibliothèque de mes parents. L’une des meilleures idées de ces vacances !

Une fois n’est pas coutume, j’ai choisi un thriller avec une couverture bien noire. Et une héroïne pas comme les autres… Cette jeune fille de 16 ans est enceinte, et a été enlevée. Ses ravisseurs veulent lui prendre son enfant, mais pas de chance ils n’auraient pas dû la choisir ! Elle ne ressent pas (ou très peu) d’émotions et est très très intelligente. Durant sa captivité elle n’aura qu’une seule chose en tête : préparer sa vengeance.

M1533

J’ai adoré l’héroïne qui a un petit côté Sherlock (de la série du même nom) ; j’ai une véritable affection pour les personnages froids, sans sentiments, à l’esprit ultra développé. C’est peut-être mon côté scientifique.

L’histoire est addictive, je n’ai pas réussi à lâcher ce livre tant j’ai voulu connaître le plan qu’elle avait derrière la tête, la fameuse « méthode  » et la fin de l’histoire.  Je l’ai littéralement dévoré, une lecture qui m’a tout à fait convenu !

 

C’est ma 8ème lecture de l’été, la 7ème était « la promesse de l’océan » de Françoise Bourdin, mais que je n’ai pas eu envie de commenter.

Midnight Dinner : Tokyo Stories #Série

Pour changer un peu de mes lectures, voici une petite pépite trouvée sur Netflix il y a plus d’un an maintenant : Midnight dinner – Tokyo Stories.

Midnight

De courtes histoires qui prennent forme autour d’un plat concocté dans un petit restaurant tokyoïte, un peu hors du temps. Ce restaurant dans une petite allée, est l’un de ceux qui ferment le plus tard, et n’est donc fréquenté que par des couche-tard. Le menu est sobre, quelques plats écrits à la main sur une feuille de papier, mais si le client souhaite autre chose, c’est possible s’il y a les ingrédients. Et c’est le point de départ des épisodes !

C’est une série qui se regarde rapidement, je me suis attaché aux personnages et leurs histoires, et aussi au chef qui parle peu … mais juste. Une série qui m’a aussi donné faim et l’envie de découvrir tous les petits plats concoctés par le chef. Dommage qu’elle ne dure pas plus longtemps ! J’espère secrètement une saison 2.

Mention spéciale aux musiques, notamment l’intro qui est magnifique.

Bitna sous le ciel de Séoul – J.M.G Le Clézio #Livre

Voici un livre que j’étais impatiente d’ouvrir ! L’un de me premiers achats de l’année, après avoir entendu JMG Le Clézio dans une émission littéraire, sous forme de carnet de voyage depuis Séoul, une ville que connait bien l’écrivain.

Bitna.JPG

L’histoire est celle de Bitna, une jeune fille qui a quitté son village natal pour Séoul. Pour gagner sa vie, elle accepte de devenir conteuse pour Salomé, une jeune femme malade qui ne peut plus sortir de chez elle ni lire un livre. Au final, qui exerce son pouvoir sur qui ?

Le roman est ponctué des contes que lit Bitna à Salomé. Ceux-ci disent quelque chose de la vie en Corée du Sud, mais également de la relation entre Bitna et Salomé. J’ai beaucoup aimé l’écriture et le rythme du roman. Il est parfait pour en découvrir un peu plus de la vie coréenne.

Et pour ne rien gâcher, la couverture est magnifique !

 

C’était ma 6ème lecture de l’été !

U.V. – Serge Joncour #Livre

Ce livre m’a été donné, et c’est une bonne découverte. Une couverture représentant l’eau d’une piscine, le titre « UV » et un roman assez court : le livre parfait pour l’été !

En résumé, l’histoire se passe en plein été sur une île où une famille est en vacances. Un homme se présente comme étant l’ami d’enfance de l’un des frères, mais ce dernier tarde à arriver…

Serge-Joncour-UV.jpg

Encore un auteur que je n’avais pas encore lu. J’avais lu des critiques assez mitigées, mais c’est une lecture que j’ai bien aimé. C’est bien écrit, il y a du suspense et j’ai eu envie de connaître le fin mot de l’histoire ! Qui est ce mystérieux Boris ? Où est Philippe ?

Sans compter que le roman prend place sur une île bretonne que j’apprécie particulièrement.

Bon, je ne lis que de courts livres depuis un moment, il est temps que je lise des romans un peu plus longs !

 

C’était ma 5ème lecture de l’été qui rapporte 20 points à la maison Serdaigle !