Livres

Pumpkin Autumn Challenge 2020 – le bilan

Le pumpkin autumn challenge est terminé depuis quelques jours. Je n’ai pas tout à fait terminé ma pile à lire, mais mes lectures commencées seront terminées cet hiver.

Thème 1. Automne frissonnant

  • Je suis Médée, vieux crocodile : j’ai écouté en tout début d’automne Agatha Raisin enquête – la quiche fatale de MC Beaton. Un bon souvenir.
  • Les chimères de la Sylve rouge. Le hasard fait qu’il s’agit du second audiolivre écouté cet automne, un vrai coup de cœur : l‘ours et le rossignol de Katherine Arden.
  • Les supplices de la belladone. Pour cette catégorie, il fallait trouver une couverture noire. Parmi deux livres possibles, j’ai choisi les Nymphéas noirs de Michel Bussi, une lecture dont la fin m’a laissée perplexe.
  • Esprit es-tu là ? Pour ce thème autour des fantômes, du passé j’ai lu les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino, avec une couverture magnifique.

Thème 2. Automne douceur de vivre

  • Il fait un temps épouvantail. J’ai reçu à Noël Fantômes du Japon de Benjamin Lacombe que je gardais tout spécialement pour ce challenge ; je l’ai commencé, et je n’ai pas eu envie de me « forcer » à accélérer la lecture pour pouvoir vraiment en profiter.
  • Siroter un chocolat chaud sous les saules. J’ai lu le premier tome du manga Au grand air, et je sais que je lirai la suite avec grand plaisir.
  • Fafnir ton assiette sinon pas de piécette ! Pour le mot-clé « petit peuple », je voulais lire le second tome de Minsucule de Takuto Tashiki, mais je n’ai pas pu faute de temps. Cet hiver, c’est sûr !
  • A widow to the past. J’ai lu le troisième tome de la passe-miroir – la mémoire de Babel de Christelle Dabos ; je vais attendre la sortie en poche, ou la disponibilité en bibliothèque, pour lire le quatrième et dernier tome.

Thème 3. Automne des enchanteresses

  • Les rêves d’aurore. Pour cette catégorie « LGBT « / « militantisme » j’ai lu le deuxième tome de Culotées de Pénélope Bagieu, un bon moment.
  • Sarah Bernhardt, monstre sacré. Pour cette catégorie, j’ai lu le restaurant de l’amour retrouvé d’Ito Ogawa, encore un bon moment passé avec cette autrice.
  • Les écailles de mélusine. J’ai poursuivi la saga des aventuriers de la mer de Robin Hobb avec le troisième tome la conquête de la liberté, encore une fois une excellente lecture.
  • Nausicaa de la vallée du vent. J’ai téléchargé la forêt de Jean Hegland en livre audio, un roman qui rentre parfaitement dans cette catégorie. J’ai écouté les deux tiers, et je n’y arrive plus. Je crois que le contexte actuel rend cette histoire vraiment trop plausible, sur fond de fin du monde (maladies en tout genre, violence) et je suis arrivée à un point du récit difficile à supporter.
Films & Cie

Les nymphéas noirs – Michel Bussi #Livre

J’ai acheté ce livre il y a un peu plus d’un an, et je n’avais pas vraiment eu l’envie de le lire. Je l’ai ressorti pour le pumpkin autumn challenge, une catégorie portant sur les livres à la couverture noire …

L’histoire en quelques mots : des meurtres se produisent à Giverny, village de Claude Monet. Une histoire de femmes, d’art, une passion dévastatrice.

Je n’avais encore jamais lu de livre de Michel Bussi, une grande première pour moi. Pour cette lecture j’ai vraiment connu des hauts et des bas. Je n’ai pas vraiment aimé le début, et notamment ce personnage qui nous rabâche à longueur de pages qu’il connait le dénouement. Bien entendu tout fait sens à la fin, mais j’ai trouvé que c’était vraiment trop présent.

L’enquête en elle-même est vraiment intéressante, et j’ai beaucoup aimé découvrir Giverny et Claude Monet. La lecture est fluide, le style plaisant.

Alors la fin… Elle est surprenante, je ne l’avais absolument pas vue venir. Quand j’ai commencé à comprendre ce qui se passe j’ai hésité entre le « tout ça pour ça » et « c’est du génie ». En rédigeant cet article plusieurs jours plus tard, j’avoue ne pas encore savoir de quel côté pencher…

Ce livre me permet de valider la catégorie du pumpkin autumn challenge : automne frissonnant > Les supplices de la belladone.

Livres

La Passe-miroir, tome 3 : La mémoire de Babel – Christelle Dabos #Livre

Après les aventuriers de la mer, j’ai continué une autre saga littéraire avec son troisième tome, cette fois-ci la passe-miroir.

L’histoire en quelques mots : plusieurs années ont passé depuis la fin du tome précédent. Ophélie part à la recherche de Thorn, après avoir rassemblé quelques maigres indices. Elle se rend dans une nouvelle arche sous une fausse identité.

J’ai passé un moment agréable, même si plusieurs petits points m’ont chiffonné. J’ai trouvé le rythme du livre assez inégal, avec un démarrage très rapide et des passages plus longs au milieu du récit.

Concernant l’histoire en elle-même, autant j’avais bien accroché avec le monde de la passe-miroir, les arches, les esprits de famille, autant la tournure prise à la fin du second tome avec « dieu » me laisse plus circonspecte. La relation Thorn-Ophélie en mode je t’aime moi non plus a été un peu pénible, même si la fin me laisse espérer qu’elle évolue de manière plus adulte par la suite.

Dans les aspects plus positifs, j’ai aimé découvrir le personnage de Victoire, qui est bien mystérieux. J’ai apprécié également découvrir une nouvelle arche, avec un fonctionnement assez différent. En fait je crois que j’aurai bien aimé toutes les visiter, mais comme il ne reste plus qu’un tome je pense que ce ne sera pas le cas.

Pour conclure, je pense lire un jour le quatrième tome pour connaître le fin mot de l’histoire, mais j’ai un peu peur d’être déçue…

Ce tome me permet de valider le sous-menu du pumpkin autumn challenge : Automne douceur de vivre > a window to the past

Livres

Les Aventuriers de la Mer, tome 3 : La Conquête de la liberté – Robin Hobb #Livre

J’avais hâte de reprendre la saga des aventuriers de la mer, de retrouver son univers et ses protagonistes, après avoir tourné la dernière page des miracles du bazar Namiya qui m’avait un peu laissée sur ma faim…

L’histoire en quelques mots : nous retrouvons le récit là où nous l’avions laissé à la fin du second tome. Hiémain est à Jamaillia, Brashen et Althéa à bord de leur bateau-abattoir, Kennit toujours à la recherche d’une vivenef, et les femmes Vestrit restées à terre.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue de cette lecture. Dès les premiers mots, j’ai été ravie de retrouver tous les personnages de cette saga. Le récit est rythmé, même si au final vu le nombre de personnages, cela avance petit à petit pour chacun. J’ai trouvé les scènes avec Hiémain assez douloureuses…

J’ai l’impression d’avoir de nouvelles questions au fur et à mesure de l’avancée de l’intrigue… J’ai donc hâte de connaître la suite… Ce que sont vraiment les vivenefs, le lien avec les serpents des mers, en apprendre un peu plus sur les marchands des déserts de pluie. Le personnage de Martha m’intrigue également, que va-t-il lui arriver par la suite ?

Je valide pour le pumpkin autumn challenge la catégorie : Automne des enchanteresses / Les écailles de mélusine

Livres

Les miracles du bazar Namiya – Keigo Higashino #Livre

Fait suffisamment rare pour être noté, j’ai choisi ce livre sur un coup de tête… pour sa couverture ! Et je continue de la trouver magnifique.

L’histoire en quelques mots : trois hommes se réfugient dans une boutique abandonnée après un méfait qui tourne mal. Dans ce lieu mystérieux nos hommes reçoivent des lettres leur demandant des conseils… en provenance du passé.

Cette lecture a plutôt mal débuté car je n’ai pas accroché avec le premier chapitre, peut-être un peu trop rapide. Et j’ai eu peur que la suite du roman soit une sorte de huis-clos avec ces hommes recevant et envoyant des lettres. Heureusement ce ne fut pas le cas !

J’ai ensuite bien aimé la plupart des histoires, même si je trouve que des liens entre celles-ci ont été créés parfois un peu artificiellement. Et si l’idée de départ du récit est très bonne, j’en garde un petit goût d’inachevé.

Si j’ai passé un bon moment, je suis loin de l’avis de beaucoup de chroniqueurs littéraires qui en avaient fait un coup de cœur. Ce qui me donne l’impression d’être peut-être passée à côté de ce livre ?

Je valide pour le pumpkin autumn challenge la catégorie : Automne frissonnant / Esprit es-tu là ?

Uncategorized

L’ours et le rossignol – Katherine Arden #Audiolivre

J’ai choisi ce livre audio pour sa couverture et ce titre énigmatique… et j’ai été bien inspirée car il est peut-être mon coup de cœur de ce début d’automne.

L’histoire en quelques mots : Vassia, fille et petite fille de femmes aux pouvoirs étranges, est une enfant pas comme les autres qui peut voir les esprits et démons. Dounia, servante de la famille et nourrice des enfants, raconte des contes à sa fratrie, notamment celui de Gel, ou Morozko, roi de l’hiver et de la mort…

J’ai beaucoup aimé l’univers de ce roman, que l’on rencontre assez peu : le folklore slave et la Russie médiévale. Je n’avais jamais entendu parler de tous ces petits démons qui protègent les habitants des maisons … ou les piègent en forêt ou dans les lacs. C’est aussi un récit sur un changement d’époque, où le folklore s’éloigne.

On y appréhende aussi la difficulté de la vie dans les forêts du Nord aux longs hivers enneigés, où la mort rôde entre bêtes sauvages, manque de bois pour se chauffer ou pénurie de nourriture. Quel lien avec le titre ? Il faudra attendre la fin du récit pour le savoir.

La plume m’a bien convenu, sans trop de longueur et avec l’envie de connaître la suite. L’écoute audio était également très agréable. Mon seul regret c’est finalement de ne pas l’avoir lu en hiver !

La nuit a son importance, donc je valide le menu du Pumpkin Autumn Challenge « Automne Frissonnant » / « Les chimères de la sylve rouge » (gothique, vampire, créatures de la nuit).

Livres

Agatha Raisin enquête, tome 01 : La Quiche fatale – MC Beaton #livre

J’avais lu l’an dernier « Un Noël presque parfait« , dix-huitième tome des aventures d’Agatha raisin, que j’avais bien apprécié. J’ai donc décidé de repartir du bon pied, en lisant cette fois-ci le premier tome de la saga.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est agatha-raisin-quiche.jpg

L’histoire en quelques mots : Agatha Raisin prend une retraite anticipée, loin de sa vie londonienne trépidante. La vie à la campagne est loin de ce qu’elle avait imaginé ; pour s’intégrer à la vie du village elle participe à un concours de quiche … malheureusement la « sienne » va empoisonner l’un des habitants.

J’ai beaucoup aimé pouvoir connaître là où tout à commencer, car Agatha raisin n’a pas toujours été détective. J’y ai retrouvé son caractère si particulier, et j’ai pu rencontrer certains personnages que l’on retrouve plusieurs tomes plus tard. Car c’est vrai qu’en commençant au tome 18, le nombre de personnages différents m’avait emmêlé les pinceaux. Mais même dans ce premier tome, il y a beaucoup de monde !

L’enquête en elle-même est agréable à suivre, avec des moyens employés par Agatha qui ne sont pas toujours très légaux. Je n’ai pas trouvé trop de longueur dans le récit, sauf peut-être tous les aller-retours à Londres. Mais le fait que l’autrice prenne le temps de décrire Carsley, ses habitants et ce qui se passe dans la tête d’Agatha, avant d’entrer dans le vif du sujet, ne m’a pas dérangé.

Je trouve que ce livre est parfait pour se changer les idées… Comme pour le dix-huitième tome, j’ai écouté cette lecture sur Audible, et j’ai bien aimé retrouver la voix de Françoise Carrière.

Cette lecture fait partie du pumpkin autum challenge ; je valide avec elle la catégorie Automne frissonnant / Je suis Médée, vieux crocodile pour le mot-clé « policier »

Livres

Au grand air – Afro #Manga

Aujourd’hui je présente une lecture « petit plaisir coupable ». J’ai découvert ce manga tout à fait par hasard dans une pile à lire, et j’ai décidé presque aussitôt de me le procurer.

L’histoire en quelques mots : ce premier volume nous fait découvrir plusieurs jeunes filles et leur amour pour le camping (en hiver), en solitaire ou entre amies.

Ce manga est donc « simplement » l’histoire de filles qui font du camping. En lisant le résumé je me suis retrouvée dans l’amour de la nature et de la vie au grand air. Qui est assez bien retranscrite à mon avis. On y parle matériel, mais aussi beaucoup gastronomie, et le manga nous emmène non loin du Mont Fuji. Et ce qui m’a plu, c’est en parallèle de rechercher les lieux et les campings (qui existent vraiment) ainsi que les recettes dont on parle. Une lecture qui fait du bien, et qui fait voyager !

En bleu les icones des endroits rencontrés dans ce premier tome !

Cette lecture fait partie du pumpkin autum challenge ; je valide avec elle la catégorie Automne douceur de vivre / Siroter un chocolat chaud sous les saules pour le mot-clé « feel-good »

Livres

Le restaurant de l’amour retrouvé – Ito Ogawa #livre

Voici un roman que j’avais débuté au tout début du confinement, mais le goût de la lecture m’avait quitté pour quelques mois… Je l’ai donc repris avec plaisir, car j’avais beaucoup aimé l’histoire ; voilà bonne résolution pour la rentrée.

L’histoire en quelques mots : Rinco est une jeune femme qui perd sa voix à la suite d’une rupture. Elle revient vivre chez sa mère avec laquelle les relations ont toujours été compliquées. Elle ouvre un restaurant pour rendre heureux les personnes qui dégustent ses plats.

Ce fut vraiment une très bonne lecture. J’y ai retrouvé tout ce que j’avais apprécié dans la papèterie Tsubaki. Une jolie plume, simple et poétique, et si le roman suit bien une trame principale, le récit est ponctué de petites histoires. C’est une rythme qui me va bien, lent mais sans que je ne ressente de longueur.

J’ai retrouvé ici le même amour pour la cuisine, que pour l’écriture et la papèterie dans le précédent roman que j’ai lu de cet auteur. On y parle de famille et également de réflexions sur le lien entre la nature et la gastronomie.

Je n’ai pas vu venir la fin du roman, qui s’enchaîne rapidement. Et le titre « le restaurant de l’amour retrouvé » ne fait sens qu’à la toute fin, et n’a absolument pas l’explication que j’imaginais au départ.

Cette lecture fait partie du pumpkin autum challenge ; elle pourrait facilement rentrer dans les catégories « feel-good » ou « famille », mais je préfère celui de l' »art ». Je valide donc la catégorie Automne des enchanteresses / Sarah Bernhardt, monstre sacré.

Livres

Pumpkin Autumn Challenge 2020 – la PAL

Voici de nouveau venu le moment de confectionner ma pile à livre pour le pumpkin autumn challenge. Pour tout connaître de ce défi littéraire, je vous invite à visionner la vidéo du terrier de Guimause. Cette année, nous avons trois catégories et quatre sous-catégories. J’ai essayé au maximum de puiser dans ma bibliothèque ou dans les sagas que je souhaite continuer.

Thème 1. Automne frissonnant

  • Je suis Médée, vieux crocodile : je viens de télécharger l’audiolivre Agatha Raisin enquête – la quiche fatale de MC Beaton. J’ai en écouté un Noël presque parfait l’an dernier, mon premier Agatha Raisin, et cette fois-ci j’aimerais reprendre la saga dans l’ordre.
  • Les chimères de la Sylve rouge. Je ne suis pas encore fixée, mais j’aimerais bien écouter l’ours et le rossignol de Katherine Arden. J’espère que le côté Russie médiévale permettra de valider le mot-clé « gothique ».
  • Les supplices de la belladone. Pour cette catégorie, il faut trouver une couverture noire. Deux livres peuvent y figurer : Tokyo Vice de Jake Adelstein, qui commence à traîner depuis un moment dans ma bibliothèque, ou les Nymphéas noirs de Michel Bussi.
  • Esprit es-tu là ? Pour ce thème autour des fantômes, du passé j’ai sélectionné les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino, avec une couverture magnifique.

Thème 2. Automne douceur de vivre

  • Il fait un temps épouvantail. J’ai reçu à Noël Fantômes du Japon de Benjamin Lacombe que je gardai tout spécialement pour ce challenge. Il me semble correspondre au mot-clé « Halloween ».
  • Siroter un chocolat chaud sous les saules. J’ai vu dans une pile à lire le manga Au grand air que j’ai eu énormément envie de lire. Je le place ici pour le côté « enfance », « feel good ».
  • Fafnir ton assiette sinon pas de piécette ! Avec le mot-clé « petit peuple », je place sans hésitation le second tome de Minsucule de Takuto Tashiki.
  • A widow to the past. Je compte acheter le troisième tome de la passe-miroir – la mémoire de Babel de Christelle Dabos et ainsi valider le mot-clé « magie ».

Thème 3. Automne des enchanteresses

  • Les rêves d’aurore. Pour cette catégorie « LGBT « / « militantisme » je n’ai pas trouvé de livre qui corresponde dans ma bibliothèque ; je me laisse donc le temps de la réflexion.
  • Sarah Bernhardt, monstre sacré. Pour cette catégorie, j’ai choisi une lecture un peu tirée par les cheveux : le restaurant de l’amour retrouvé d’Ito Ogawa, pour lequel je compte valider le mot-clé « arts », avec ici la cuisine en tant qu’art.
  • Les écailles de mélusine. J’ai beaucoup envie de poursuivre ma lecture des aventuriers de la mer de Robin Hobb avec ce troisième tome la conquête de la liberté ; l’un des personnages principaux étant une femme au caractère bien trempé (mot-clé « féminisme »).
  • Nausicaa de la vallée du vent. Bugaled Breizh d’Erwan Le Saëc et Pascal Bresson pour le mot-clé « écologie ».